Implantation

Nous avons dernièrement implanté la maison, afin que le maçon puisse réaliser les fondations. L’implantation se déroule en deux temps : positionner d’abord chaque angle de la maison, puis installer des cordeaux afin de positionner les murs.
Vous aurez besoin, pour ce faire, de :
  • Du cordeaux. Utilisez plutôt du fil de coton. Légèrement extensible, il supporte bien d’être tendu, ce qui vous garantit qu’il restera bien droit. Par contre, il a tendance à se détendre. Vous n’hésiterez pas à bien tirer dessus lors de la mise en place…
  • deux décamètres.
  • des petits piquets de bois (30 cm max)
  • des grands piquets et des planches (1 m) afin de réaliser les chaises.

Positionner les angles

Tout d’abord, on positionne les angles de la maison.

Première méthode

Votre maison est un rectangle simple, placée parallèlement à une des limites de votre terrain…Nous allons placer les quatre points d’angle, en commençant par la longueur la plus proche de votre limite parcellaire.
  1. Vous positionnez le premier point au mieux par rapport aux limites du terrain. Plantez un petit piquet avec un clou ou une vis ou sommet du piquet. La tête doit légèrement dépasser (5 mm en gros). Ce clou ou cette vis sert de référence.
  2. Vous placez le deuxième point en mesurant au décamètre la longueur par rapport à votre premier point (vous mesurez depuis le clou ou la vis) et en respectant l’écart par rapport aux bords de votre terrain. Ce deuxième point est le second angle de la maison. Plantez un deuxième piquet également muni d’une vis ou d’un clou à son sommet. La distance entre les deux clous au sommet des deux piquets doit être au millimètre près la longueur de votre rectangle.
    Vous avez donc maintenant deux points, qui correspondent à deux de vos angles de maison.Vous tendez une ficelle entre ces deux points (la vis ou le clou sont pratiques pour ça)
  3. Pour le troisième et quatrième point, vous allez utiliser ce bon vieux théorème de Pythagore : un triangle rectangle mesurant 3 m de petit côté et 4 m de grand côté possède une hypoténuse de 5 m de long…
  4. Partons du premier point. En suivant l’axe de la ficelle que vous avez placé entre les deux piquets, vous mesurez 4 m. Plantez là un piquet, un fer à béton, bref, quelque chose qui constitue un repère précis. Nous appellerons ce point O.
  5. Avec deux décamètre, un placé au premier piquet, et l’autre au point O, dessinez un triangle rectangle : croisez les deux décamètres afin que celui placé au point O indique 5 m et celui au premier piquet 3 m. Au croisement des deux décamètres, plantez un repère, que nous appellerons Y.
  6. Puis, avec le décamètre placé au premier point d’angle de la maison,tirez la largeur de la maison en respectant l’axe formé par le premier point d’angle et Y et plantez un piquet au troisième point d’angle de la maison.
  7. Procédez de même de l’autre côté pour implanter le quatrième angle.
  8. Vérifiez que vous avez bien la bonne longueur, et vérifiez les diagonales de la maison. Les deux diagonales doivent être strictement identiques, et leur carré doit être égale à la somme des carrés de la largeur et de la longueur sinon, c’est que votre rectangle n’est pas rectangulaire…(sic)

Schéma d'implantation

Seconde méthode

Votre maison n’est pas un rectangle simple et en plus elle est en biais sur le terrain qui n’est pas un rectangle (notre cas, tout pour plaire 😉 )
La maison est implantée en triangulant par rapport aux bornes du terrain…En espérant que vous disposiez de borne. Notez qu’au centre de chaque borne il y a un petit trou. C’est ce qui constitue le centre de votre borne et le point de référence pour les mesures.
  1. Mesurez, sur votre plan, la distance entre le point que vous souhaitez implanter (un angle extérieur de la maison) et deux bornes de référence.
  2. Sur le terrain, prenez deux décamètres. Demandez à un complice de se placer avec le premier décamètre sur la première borne, et de placer le zero du décamètre au centre de la borne. Demandez à un deuxième complice de faire la même chose, en se plaçant sur la seconde borne, avec le deuxième décamètre.
  3. Prenez les extrémités des deux décamètres et mesurez avec le premier la distance de votre première borne à votre point. Puis, faites glisser le second décamètre sur le premier afin que la mesure depuis la seconde borne croise précisément la mesure sur le premier décamètre. La rencontre des deux décamètres, c’est le point que vous avez mesuré sur votre plan.
  4. Plantez un piquet à ce point doté d’un clou sur la tête de ce piquet, en son centre. C’est la tête de ce clou qui est le point recherché.
  5. Procédez de la même manière pour les autres points de la maison. Ainsi, chaque angle de la maison sera précisément implanté.
  6. Vous pouvez également implanter les angles intérieurs de la maison de la même manière.

Tracer les lignes des fondations.

Vous avez maintenant tous les angles extérieurs de la maison. Il reste à implanter les chaises qui serviront de support aux cordeaux afin de tracer l’implantation des fondations. L’idée est simple : placer un fil tendu au dessus des fondations qui servira de repère lors du creusement des tranchées, mais qui est également utilisé pour monter le soubassement. Deux écoles : le fil est dans l’axe du soubassement, ou il indique la limite extérieure du soubassement. C’est ce que nous avons choisi de faire, avec le maçon. Notez que ce fil peut également constituer la référence du niveau fini du soubassement. Il doit dans ce cas être au niveau, et donc parfaitement horizontal. Ceci me paraissant un peu technique, nous laisserons faire le maçon…
Vous implanterez donc à chaque angle, à environ 1m50 à l’extérieur, vos chaises, composées de deux piquets verticaux et d’une planche horizontale fixée aux piquets, à raison de deux chaises par angle. Puis, entre ces chaises, vous tirez un cordeau qui doit passer très exactement à l’aplomb des piquets d’angle de votre maison, et plus précisément, du clou ou de la vis en tête de vos piquets. Vous fixez le cordeau aux chaises en plantant dans la planche horizontale un clou ou une vis…Un noeud formant une bouche sur le fil afin de pouvoir l’enlever facilement, une forte tension, et c’est bon…
Voilà, tout y est, y’a plus qu’à creuser…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s